En marche ! aux ordres de la Licra

La Licra a obtenu le retrait d'un candidat aux législatives, accusé de tweets à « connotation antisémite ».

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Un Président agile, moderne bien qu’attaché au classicisme de la Ve République, et jeune – ah ce qu’il est jeune ! Le grand récit médiatico-national s’est ébroué depuis l’élection d’Emmanuel Macron, fabriquant un aimable catéchisme pour les ouailles en manque de contes pour enfant. Cependant, le nouveau locataire de l’Élysée ne cultive pas la « cool attitude » à tout prix. Chacun l’a vu remonter les Champs, fier comme Artaban, dans un camion militaire Acmat, signifiant ainsi qu’il ne plaisanterait pas avec son rôle de chef des armées. On a moins remarqué que son mouvement En marche ! (EM), si ouvert, si accueillant, était prompt à l’excommunication sur simple dénonciation. Ce fut le cas de Mohamed Saou, référent d’EM dans le Val-d’Oise, mis en réserve après avoir été accusé, sans fondement, de complaisance envers les islamistes par des ultras de la laïcité.

À lire aussi >> En marche ! mais pas d’« emmerdes »...

C’est au tour de Christian Gérin, initialement investi pour la République en marche dans la 5e circonscription de Charente-Maritime, mais suspendu dès le 12 mai. Ce faisant, le mouvement du Président s’est soumis sans barguigner aux desiderata de la Licra, celle-ci désignant d’anciens tweets du candidat dont « la connotation antisémite », selon elle, « est explicite ». « Explicite » ? Qu’on en juge. « #DinerDuCrif #laicite #Republique #Macron #Hamon #fFillon #Hollande. À quand la séparation du Crif et de l’État ? » ; « Une seule solution : BDS ! » ; « 1/ Valls est viscéralement sioniste, raciste et islamophobe. 2/ A-t-il le droit de demander si les Roms veulent s’intégrer ? Oui ». Ou encore ce tweet reprenant l’intitulé d’un communiqué de France Palestine : « Après la tuerie de Nice, il faut s’opposer à la récupération indécente par Israël et ses soutiens. »

La Licra précise avoir saisi sa commission juridique « afin d’examiner l’éventualité de signaler ces publications au parquet. » Ce sont là des prises de position politiques avec lesquelles on peut être en accord ou pas, mais dénuées d’antisémitisme. Quand la Licra instille un soupçon infâme, En marche ! le reprend avec la plus grande servilité, appliquant dans ses rangs une forme de police de la pensée. Les prétendants à la députation n’ont qu’à bien se tenir et répéter comme un mantra la parole du maître sur le sujet (le 9 avril, sur Radio J) : « Reconnaître l’État de Palestine ne sert à rien. »


Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.