« Irrintzina » : La génération climat crève l’écran

Irrintzina, documentaire enthousiasmant de Sandra Blondel et Pascal Hennequin, montre l’essor d’Alternatiba et des nouveaux collectifs de lutte.

Patrick Piro  • 31 mai 2017 abonné·es
« Irrintzina » : La génération climat crève l’écran
© photo : fokus21

C’est une scène dont les images n’avaient pas circulé jusqu’à présent. Une quinzaine de militants des associations Bizi et Amis de la Terre, identifiés par des vestes taguées au logo du mouvement « Action non-violente COP 21 », pénètrent tranquillement dans une agence BNP Paribas à Paris. Pas un geste brusque, des mots rassurants envers les clients. Les militants se saisissent de quelques chaises et ressortent aussi paisiblement qu’ils sont entrés. L’irruption a duré 1 minute et 40 secondes.

Sandra Blondel et Pascal Hennequin ont pu filmer la scène. « Sans coupure, un plan-séquence qui peut témoigner d’une opération parfaitement pacifique et maîtrisée », explique Pascal Hennequin, cadreur du documentaire Irrintzina, le cri de la génération climat [1]. Sur le

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Écologie
Temps de lecture : 7 minutes