Le procès de Lula attise la colère populaire

L’ex-président brésilien, impliqué dans le scandale Petrobras, a été entendu par le juge anticorruption le 10 mai. Dans un contexte de colère sociale contre le président Temer, ses soutiens dénoncent « une mascarade » visant à le mettre hors jeu de l’élection présidentielle de 2018.

À l’heure où s’ouvre le procès Lula, la colère gronde dans les couches populaires de la société brésilienne. Elle a éclaté avec force le 28 avril dernier. Transports en commun, postes, banques et écoles ont été paralysées dans tout le pays par une grève générale historique. La mobilisation a donné lieu à des scènes de répression au gaz lacrymogène, d’arrestations d’étudiants et d’affrontements dans le centre de Rio de Janeiro. D’après les forces syndicales, près de 40 millions de personnes ont répondu ce…

Il reste 85% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.
Haut de page

Voir aussi

Articles récents