Nicolas Lebourg : « Une défaite pour Marine Le Pen, une victoire pour l’extrême droite »

Nicolas Lebourg analyse la refondation annoncée du FN entre l’échec de sa candidate et la campagne des législatives.

En 2002, Jean-Marie Le Pen perd face à Jacques Chirac au second tour de la présidentielle avec 5,5 millions de voix. Le 7 mai 2017, Marine Le Pen perd face à Emmanuel Macron, mais avec plus de 10 millions de voix. Elle écrase donc le record historique du Front national et double le score de son père. Si sa défaite, ajoutée à sa prestation déplorable lors du débat de l’entre-deux tours, lance les règlements de comptes internes, l’extrême droite n’en poursuit pas moins son inquiétante progression dans la…

Il reste 94% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents