Expulsions : les personnes prioritaires au relogement visées malgré la loi

La Fondation Abbé-Pierre alerte sur l'augmentation des expulsions locatives de personnes pouvant bénéficier du le droit au logement opposable (Dalo).

Sur les quais de la Seine, devant la préfecture de Paris, une dizaine de personnes sont réunies pour une conférence de presse « un peu sauvage », plaisantent les organisateurs de la Fondation Abbé-Pierre. Depuis la fin de la trêve hivernale, le 1er avril, la fondation et l'association Comité actions logement (CAL) ont constaté une reprise importante des expulsions locatives, en particulier chez les ménages prioritaires Dalo. Onze expulsions en trois mois La loi sur le droit au logement opposable (Dalo),…

Il reste 89% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.
Haut de page

Voir aussi

Articles récents