Législatives : Quand les repères se brouillent...

Un pôle de gauche, social, écologique, démocratique, parviendra-t-il à émerger face au puissant pôle néolibéral en voie de constitution autour de Macron ? C’est un des enjeux du scrutin.

Qui dira la perplexité de l’électeur en arrêt devant l’alignement d’une vingtaine de panneaux électoraux ? La scène, observable dans la plupart des zones urbaines du pays, résume l’embarras des citoyens à l’heure du choix. Car les élections législatives 2017, dont le premier tour se tient dimanche, se caractérisent par une extrême dispersion. Pas moins de 7 877 candidats, pour 577 circonscriptions, briguent les suffrages de leurs concitoyens pour une soixantaine de formations ou groupements politiques dont beaucoup sont peu ou pas identifiés des électeurs. Pas facile de s’y retrouver… D’autant que les étiquettes des partis traditionnels ne constituent plus nécessairement un repère. « C’est la première fois qu’en votant pour une même étiquette, on ne sait pas si on vote pour la majorité ou pour l’opposition », constatait récemment Henri Guaino en déplorant le positionnement pro-Macron de certains candidats Les Républicains (LR). Mais le constat vaut aussi pour les candidats du Parti socialiste et de ses satellites (PRG, UDE). La ligne d’« opposition constructive » sur laquelle la rue de Solférino avait lancé sa campagne législative au lendemain de l’élection d’Emmanuel Macron autorisait ses candidats à moduler leur campagne à leur gré. Si quelques-uns affichent leur hostilité aux projets du nouveau locataire de l’Élysée, ils sont nombreux à affirmer sincèrement vouloir sa réussite, et certains d’entre eux ne font pas mystère de leur volonté de rejoindre « la majorité présidentielle ».

Il reste 66% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents