Macron : Drôle de rêve européen et ambiguïté syrienne

La « nouvelle feuille de route » de Macron sur l’Europe oublie le social. Quant au discours sur la Syrie, il est de plus en plus ambigu.

Denis Sieffert  et  Selim Derkaoui  • 28 juin 2017 abonné·es
Macron : Drôle de rêve européen et ambiguïté syrienne
© photo : THIERRY ROGE/BELGA PHOTO/AFP

L es peuples européens, il faut être capable de les entraîner, de les faire rêver », déclarait Emmanuel Macron dans un entretien récent à sept journaux européens, dont Le Figaro. Faire rêver les peuples avec comme principal objectif une Europe de la défense, sans évoquer la question sociale, risque d’être très compliqué. C’est pourtant ce qui ressort du Conseil européen de Bruxelles, le 23 juin. Le social, Macron l’avait bien évoqué, timidement et brièvement, à plusieurs reprises, dans l’interview, dénonçant des « inégalités » qui « s’aggravent partout dans le monde », et préconisant, du moins en

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Politique
Temps de lecture : 6 minutes