Notre-Dame-des-Landes : Le casse-tête continue

Nicolas Hulot a nommé pas moins de trois experts pour trouver une issue au dossier avant le 1er décembre.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Nicolas Hulot a nommé pas moins de trois experts pour trouver une issue au dossier gênant de Notre-Dame-des-Landes. Si les contours de la mission restent flous, le rapport final devra être rendu le 1er décembre au plus tard. Mais les pro-aéroport ont aussitôt contesté ces nominations, en commençant par celle de Gérard Feldzer, spécialiste de l’aéronautique et conseiller régional EELV en Île-de-France. Membre du Conseil économique, social et environnemental, et ancien ingénieur à l’Office national des forêts, Michel Badré est critiqué pour ses prises de position en tant qu’administrateur de l’association Humanité et Biodiversité, dont il est administrateur. Seule Anne Boquet, ex-préfète dans divers départements, est épargnée. La solution du « dialogue apaisé » prôné par Emmanuel Macron semble compromise. Et, cette fois, les opposants et les zadistes ne seront pas pointés du doigt.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents