Gaspard Glanz, caméra au poing

Le fondateur de l’agence Taranis News multiplie les reportages sur les mouvements sociaux. Si près des protagonistes qu’il est même « fiché S » et se dit harcelé par les autorités.

Ce n’est pas sur un bitume gonflé par les gaz lacrymogènes que déambule Gaspard Glanz, le 22 juin dernier, mais sur les dalles propres et lumineuses d’un Carrefour City. Dans une vidéo postée sur la page Facebook de son agence de presse, Taranis News, le trentenaire interpelle le gérant du magasin sur le dysfonctionnement de certains rayons frais. « 15 degrés ! 15 degrés pour le beurre, le lait, la crème, mais putain, ce magasin devrait être fermé ! », s’insurge-t-il, en lançant une flopée d’insultes et quelques pots de glace ramollie, avant d’obtenir gain de cause. « Je n’ai pas réalisé cette vidéo en tant que journaliste, tente-t-il de corriger plus tard pour Politis, sinon je ne me serais pas comporté de cette manière. J’ai agi en tant que citoyen, tout en profitant de l’audience du média pour en parler. » S’il avoue être « un peu gêné par cette histoire », ce n’est pas tant pour la dérive langagière, qu’il reconnaît volontiers, que pour son succès soudain. Environ 13 millions de vues en quelques jours, soit plus que la somme de tous ses reportages réalisés depuis six ans sur des terrains difficiles : Sivens, Notre-Dame-des-Landes, Calais, Paris lors des manifestations contre la loi travail, et même les Balkans, où il réalise un film de 50 minutes intitulé Borders, Nation, Deportation, lors de l’exode des réfugiés à l’été 2015 – « le moins regardé de Taranis, mais le plus fort humainement et professionnellement », souligne-t-il.

Il reste 87% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents