L’université comme terre d’accueil

Face à la passivité de l’État, des associations étudiantes se mobilisent pour permettre aux migrants de suivre des études, d’apprendre un métier et de s’intégrer là où ils vivent.

Juillet 2015. Militants, habitants et migrants réquisitionnent un établissement désaffecté du XIXe arrondissement de Paris. Le lycée hôtelier Jean-Quarré devient un repère pour les exilés en quête de tranquillité éphémère et pour les Parisiens désireux de les aider coûte que coûte. Parmi eux, de nombreux étudiants. Au fil des heures passées aux côtés de ces hommes et de ces femmes venant du Soudan, d’Érythrée ou d’Afghanistan, une complicité se noue, les langues se délient. Les étudiants s’aperçoivent que ces personnes qui ont souvent le même âge qu’eux s’ennuient, veulent apprendre le français et, pourquoi pas, entreprendre ou poursuivre des études.

Lors de l’expulsion, trois mois plus tard, hors de question de tout abandonner. Les étudiants parisiens mobilisent leurs établissements respectifs pour créer des cours de français langue étrangère (FLE) : d’abord l’École normale supérieure (ENS), puis l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS), Paris-8 ou encore Paris-IV.

Dans cette dernière université, André, Alice et Solène créent l’association InFLÉchir et décrochent une subvention auprès de l’Agence universitaire de la francophonie. Le premier cours de français est donné en mai 2016 à 17 personnes. « Nous avons dû convaincre – voire rassurer – l’administration et tout organiser nous-mêmes, y compris le recrutement des étudiants stagiaires assurant les cours, explique André. Cette année, nous avons accueilli soixante élèves, répartis en quatre groupes de niveaux, et nous avons mis en place des binômes étudiant-apprenant, car les cours en classe ne suffisent pas pour bien maîtriser le français. » Et l’insertion sociale est tout aussi importante, d’où l’organisation de matchs de foot, de sorties culturelles, d’ateliers théâtre ou photo.

Il reste 86% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents