Logement : la fausse note de la rentrée

L’encadrement des loyers doit être un axe prioritaire.

L’annonce, cet été, de la diminution de l’aide personnalisée au logement (APL) a fait l’objet de vifs débats sur l’efficacité de cette allocation. Ces débats, néanmoins, n’ont pas permis de mettre l’accent sur la question du mal-logement en France. Les décès de sans-abri sont pourtant plus fréquents en été qu’en hiver, faute de structures d’hébergement suffisantes. Cette année encore, plusieurs milliers de ménages ont été expulsés à la fin de la trêve hivernale. La rentrée est toujours source d’angoisse…

Il reste 82% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents