À qui profite la crise au FN ?

Le départ forcé de Florian Philippot préfigure un repli du parti, dont Laurent Wauquiez et la France insoumise espèrent profiter.

Même pas mal. Marine Le Pen et les dirigeants du Front national se sont relayés deux jours durant pour minimiser l’impact du départ de Florian Philippot. Avec les mêmes mots, ils ont dit sur toutes les antennes qu’ils regrettaient son départ, dit et redit qu’ils en avaient vu d’autres et que leur parti s’en remettra sans difficulté… Au troisième jour, la cheffe assurait que cette rupture était « déjà du passé », voire « un non-événement politique » puisqu’elle n’a entraîné qu’un nombre « dérisoire » de départs. Un peu plus d’une cinquantaine recensés lundi. Parmi eux, 26 conseillers régionaux – le FN en a fait élire 358 en décembre 2015 – pour l’essentiel élus dans la région Grand-Est avec Florian Philippot (11 des 46 élus frontistes), en Bourgogne-Franche-Comté (7 élus sur 24) et dans les Hauts-de-France (6 élus sur 54). Rien de comparable avec l’hémorragie provoquée par la scission mégretiste fin 1998. Comme si de rien n’était, Marine Le Pen a entamé samedi une tournée de « refondation » en promettant à ses militants que, d’ici au congrès prévu le 11 mars à Lille, ils pourraient « discuter de tout », du nom du parti aux statuts, en passant par le projet et les « alliances », certains plaidant pour une ouverture plus large à droite. Des militants à qui elle demande, pour la énième fois, de passer d’un FN à la culture protestataire à une « alternative » prête à « gouverner ». Auparavant, elle avait rappelé devant les journalistes que le FN a « une ligne […] unique », la sienne. Et que le départ de son numéro deux ne l’en ferait pas bouger.

Il reste 80% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents