Associations : Comment faire sans les contrats aidés ?

Sur le terrain, les associations, déjà fragiles, auront du mal à maintenir leurs activités. Témoignages.

La nouvelle de la suppression partielle des contrats aidés a fait peu de bruit, après la déclaration discrète de la ministre du Travail, en plein mois de juillet. Mais le réveil a été brutal dans les associations de tous les secteurs. L’heure est désormais à un périlleux exercice d’équilibrisme financier – encore un –, qui ne se résoudra pas sans un recul des activités, sauf revirement du gouvernement. Témoignages. « Qui se souciera des enfants ? » Depuis 2011, l’association Apprendre et entreprendre à…

Il reste 94% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents