Collectif Berlin : Agrandir le monde

Depuis 2003, le collectif Berlin fabrique de passionnants spectacles hybrides à partir d’histoires insolites collectées dans des lieux toujours différents.

Loin d’être un confort comme il peut l’être pour certaines compagnies théâtrales, le documentaire est, pour le collectif Berlin, une prise de risque considérable et renouvelée à chaque création. Qu’ils fassent le portrait d’une ville, comme dans Bonanza (2006), Moscou (2009) ou Jérusalem (2013), ou optent pour d’autres types de récit, Bart Baele, Yves Degryse et leurs collaborateurs mettent en effet le réel au défi du théâtre. Et inversement. Cela avec une exigence de questionnement telle que la théâtralité menace à chaque fois de disparaître au profit de l’image. Sortes de funambules du théâtre documentaire, les deux Belges – mais Berlinois de cœur – parviennent toutefois à conserver dans leur travail l’essence de l’art de la scène : le partage d’une expérience sensible avec un public, d’autant plus intense que ses modalités sont originales.

Il reste 80% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents