La Catalogne attend son référendum

À l’occasion de la traditionnelle Diada, à Barcelone, de nombreux slogans rappelaient l’échéance du référendum d’autodétermination.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


« Adieu l’Espagne » ont scandé plusieurs centaines de milliers de Catalans, lundi, dans les rues de Barcelone, à l’occasion de la traditionnelle Diada, la fête nationale catalane. De nombreux slogans rappelaient l’échéance du 1er octobre, date à laquelle doit être organisé un référendum d’autodétermination pourtant interdit par Madrid.

Dans ce bras de fer, la question fiscale reste centrale. Selon les indépendantistes, la région ne serait pas déficitaire (9,9 milliards d’euros) si l’Espagne ne prélevait pas la moitié des impôts. Ils souhaitent n’en reverser qu’une partie, en fonction des services rendus par l’État en Catalogne. Le refus de Madrid renforce le camp des indépendantistes.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents