« Le Redoutable », de Michel Hazanavicius

Faire rire de Godard : tel est le pathétique objectif de l’auteur de The Artist.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Faire rire de Godard : la bonne blague ! Tel est le pathétique objectif (non assumé, semble-t-il) du Redoutable, où Michel Hazanavicius s’en donne à cœur joie dans la charge contre l’auteur du Mépris, qu’il montre déphasé en 1968, odieux avec sa femme, Anne Wiazemski, misanthrope et s’engageant dans une voie cinématographique sans issue. Mais l’auteur de The Artist est bien le seul à rire de ses jeux de mots éculés et de sa caricature frisant le poujadisme. « Je me suis demandé si le fait que je joue Godard allait faire souffrir des gens », a déclaré dans une interview l’acteur qui a revêtu ses traits, Louis Garrel. Réponse : qu’il le joue dans ce film-là, assurément.

Le Redoutable, Michel Hazanavicius, 1 h 47.


Haut de page

Voir aussi

Contrôle au faciès : L’État en procès ce lundi

Sur le vif accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents