Che Guevara : Un « homme du Livre »

Sous la plume de Régis Debray, l’un des derniers compagnons de route du Che, la différence entre Guevara et Castro est d’abord culturelle. Elle n’a cependant jamais eu raison de leur amitié.

Castro-Guevara : on ne peut s’empêcher de comparer les deux personnages, voire de les opposer. Le réaliste et l’idéaliste, le politique et le romantique, ils incarnent bel et bien deux figures éternelles de la révolution, et peut-être même de la politique. Celui qui a plié devant la puissance soviétique pour sauver sa révolution, et celui qui ne voulut rien concéder. À en mourir. Autre grand témoin de l’histoire tragique du Che, Régis Debray se livre avec brio, et peut-être avec excès, à cet exercice…

Il reste 79% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents