Enlarge your marge

MM. Macron, Castaner et Gattaz ont parlé d’une seule voix pour suggérer que les chômeurs se vautrent dans la fainéantise.

Il y a deux semaines, Emmanuel Macron, chef de l’État français, a promis pour bientôt un « contrôle accru » des chômeurs. Après quoi, Christophe Castaner, porte-parole du gouvernement, a fait cette déclaration : « La liberté, ce n’est pas de se dire que je vais toucher les allocations chômage pour partir deux ans en vacances. » Après quoi : Pierre Gattaz, président du Medef, qui réclame depuis des années que l’État distribue toujours plus de milliards d’euros aux entreprises au titre, notamment, du CICE –…

Il reste 85% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents