Le désastre du nucléaire

En dépit des risques écologiques et financiers, la France est le pays où le poids du nucléaire civil dans l’approvisionnement énergétique est le plus important au monde.

Depuis les catastrophes de Three Mile Island en 1979, de Tchernobyl en 1986 et de Fukushima en 2011, les dangers extrêmes du nucléaire sont connus. Aujourd’hui, l’industrie nucléaire française traverse une crise profonde. Le dérapage du budget du nouveau réacteur EPR (réacteur à eau pressurisée) en est une nouvelle preuve : il a triplé par rapport au montant envisagé à l’origine, pour dépasser les 10 milliards d’euros dans le cas de l’EPR de Flamanville. Supposé fleuron de l’industrie nucléaire française,…

Il reste 85% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents