Ça bouge dans l’animation française

Kirikou et après… relate l’âge d’or, ces vingt dernières années, du cinéma d’animation hexagonal. Et s’interroge sur la suite, dans un univers où la concurrence s’intensifie.

Folimage au même niveau que Pixar : Jacques-Rémy Girerd, directeur du studio d’animation installé à Valence (Drôme), raconte qu’un jour où il était invité au Japon pour une master class on l’avait installé à côté d’un patron du studio californien. Le producteur et réalisateur de La Prophétie des grenouilles et de Tante Hilda ! traité d’égal à égal avec celui de Toy Story et de Cars ? C’est que la France est un grand pays d’animation, comme les États-Unis et le Japon. Elle a le savoir-faire, des auteurs, des équipes, des équipements et une politique « assidue et volontariste de l’État », rappellent Jean-Paul Commin, Valérie Ganne et Didier Brunner en introduction de Kirikou et après… Une enquête illustrée sur ce qu’ils nomment les « vingt glorieuses », soit un âge d’or de l’animation française qui se serait écoulé depuis la sortie du long métrage de Michel Ocelot en 1998. Pour ces trois auteurs, respectivement producteur-distributeur, journaliste et producteur, il y a un « avant » et un « après » Kirikou. Et maintenant ? « Le secteur vit une nouvelle transformation. Quand certains producteurs français continuent de mettre les auteurs au premier plan, d’autres choisissent de conquérir le monde avec des méthodes à l’américaine. Les budgets s’envolent, les scénarios et la réalisation sont “sous contrôle”, les réalisateurs sont formés à Los Angeles aux méthodes des studios hollywoodiens. » Fin d’une exception culturelle ou exportation d’un style à la française ?

Il reste 67% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents