Culture : « La réforme envisagée est absurde »

L’ancienne ministre de la Culture Aurélie Filippetti estime que les propositions du CAP 2022 appauvriront le secteur culturel.

Ingrid Merckx  • 22 novembre 2017 abonné·es
Culture : « La réforme envisagée est absurde »
© photo : Franck CHAPOLARD/CITIZENSIDE/AFP

L’ancienne ministre de la Culture, Aurélie Filippetti, n’avait pas connaissance des travaux qui se préparaient au ministère avant qu’ils ne fuitent dans la presse. Hormis certaines propositions qui sont de « vieilles rengaines », elle découvre des projets trahissant une grande méconnaissance du secteur. Les contributions au CAP 2022 en matière de culture laissent présager des décisions lourdes de conséquences, comme la limitation des archives nationales et un appauvrissement du tissu créatif.

Certaines des « contributions ministérielles » au CAP 2022 ayant fuité dans la presse sont-elles antérieures à mai 2017 ?

Aurélie Filippetti : J’ai découvert leur existence et leur contenu dans la presse. Certaines reprennent quelques vieilles rengaines, comme la fusion des deux orchestres

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Politique culturelle
Temps de lecture : 8 minutes