Pablo Solón : « La lutte contre le dérèglement climatique requiert un changement de système »

L'ex-ambassadeur de Bolivie et militant climatique voit dans la lutte contre le réchauffement, nécessité absolue, une voie de mutation qui mettrait la société civile en capacité d'affirmer son contrôle.

Pablo Solón se révèle à la communauté internationale en 2009 lors de la conférence climatique de Copenhague. Alors ambassadeur de la Bolivie auprès des Nations unies, il incarne la fronde de son pays, dirigé par le leader indigène Evo Moralès, contre l'égoïsme des gouvernements occidentaux qui ont fait capoter le projet d'accord international en cours. Pablo Solón entre alors en divergence avec la politique « développementiste » du président bolivien, et rejoint le monde militant, directeur de l'ONG Focus…

Il reste 92% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.
Haut de page

Voir aussi

Articles récents