Clap de fin pour la TéléLibre ?

La télévision numérique indépendante connaît de graves difficultés financières et lance un appel aux dons.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Née le 24 janvier 2007, sous la houlette de John Paul Lepers, LaTéléLibre est le premier média numérique (pureplayer) citoyen, indépendant et participatif, partagée entre reportages, documentaires et diverses émissions, et affichant la volonté, « face à la défiance croissante envers les médias dominants », de proposer un traitement de l’information « déformaté et rigoureux, subjectif et factuel, décalé et insolite ». En 2010, elle est passée au rang de média-école avec l’opération « Reporter citoyen », formant chaque année plusieurs dizaines de jeunes issus des quartiers populaires.

En septembre 2013, elle était officiellement reconnue en qualité de site de presse en ligne présentant un caractère d’information politique et générale. Peu à peu, elle est devenue un laboratoire rédactionnel, audio et visuel. Aujourd’hui, LaTéléLibre, c’est plus de 5 000 reportages et 300 émissions, et environ 90 journalistes formés. Mais aujourd’hui, elle est en difficulté et pourrait tout bonnement s’arrêter. Les raisons : la suppression brutale de subventions pour la formation « Reporter citoyen » et la fin des emplois aidés. « C'est pourquoi nous avons besoin de 40 000 euros pour payer notre loyer et être à l’abri pour un an, explique son fondateur. Nous voulons continuer à vous informer et à former autrement aux métiers du journalisme. »

Le calcul est déjà fait : avec 800 dons à hauteur de 50 euros, LaTéléLibre est sauvée. Sachant que ces 50 euros sont déductibles des impôts aux deux tiers, le don ne coûte en réalité que seulement 17 euros. Les dons peuvent être effectués sur le site okpal.co.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents