Histoire(s) de France sérieusement loufoques

Signée par des chercheurs et des bédéistes, une série à cent lieues du « roman national ».

L’histoire en BD, ce n’est pas forcément simpliste. La série « L’histoire dessinée de la France » entend bien le prouver. Son principe : présenter en vingt albums « un nouveau visage de notre histoire, en associant les meilleurs historiens français aux plus talentueux auteurs de bande dessinée ». Loin de toute « tentative de réhabilitation du “roman national” », des « fantasmes passéistes » et des « récupérations politiques ». Loin aussi des clichés brandis par les tenants du « Nos ancêtres les Gaulois » et des « effets positifs de la colonisation », ou par les adeptes des « grands événements » et des « grands hommes », qui substituent souvent la mythologie aux faits et à l’analyse.

Tel est bien l’esprit du premier volume (paru en octobre), La Balade nationale, signé par l’historien Sylvain Venayre (également directeur de la collection) et le dessinateur Étienne Davodeau. Le début du récit ressemble à une blague : Jeanne d’Arc, Molière, le général Alexandre Dumas, Jules Michelet et Marie Curie, transportant Philippe Pétain dans son cercueil à bord d’un van, font un tour de France des lieux emblématiques (Carnac, la cathédrale de Reims, la roche de Solutré, Lascaux, Gergovie…). Mais, sous le vernis anachronique, voire loufoque, l’album met en place des discussions historiographiques entre les personnages qui s’appuient sur les acquis les plus récents de la recherche.

Il reste 65% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents