Dossier : Ils inventent une autre économie

Rennes, ville à croquer

La capitale bretonne s’engage dans une transition écologique reposant notamment sur la valorisation de l’agriculture urbaine.

B ienvenue dans la plus grande ferme de Rennes mais la plus petite de Bretagne ! », lance joyeusement Mikaël Hardy, en guise de mots d’accueil. À la lisière de la ville, dans le quartier de la Prévalaye, cet agriculteur s’occupe depuis un an de Perma G’Rennes, la première micro-ferme intensive maraîchère en permaculture implantée dans la capitale bretonne. Un petit sentier orné d’une haie d’honneur de courges matures guide le visiteur jusqu’aux 5 000 m2 de terre dévoilant un écosystème savamment travaillé.…

Il reste 94% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents