Assemblée nationale : LREM verrouille le débat

Le 1er février, les textes portés par les députés de la France insoumise ont vite été stoppés par La République en marche.

Cinq textes pour une seule journée. Le menu présenté par les députés de la France insoumise (FI) dans le cadre de leur « niche parlementaire » était copieux. Trop assurément, si seulement un ou deux d’entre eux avaient été normalement discutés et amendés. Mais il est désormais établi, depuis les deux précédentes journées carte blanche attribuées en octobre et en janvier aux groupes Les Républicains (LR) et Nouvelle Gauche (NG), que de tels débats sur des propositions de loi qui n’émanent pas de la majorité ne peuvent être menés à terme. Ce qui s’est vérifié.

Il reste 78% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.
Haut de page

Voir aussi

Articles récents