Les villes à l’assaut du lobby pétrolier

Les villes deviennent des acteurs majeurs face aux États et aux multinationales.

Le 10 janvier, la ville de New York a décidé d’assigner en justice cinq géants pétroliers (BP, Chevron, ConocoPhillips, ExxonMobil et Shell) pour leur responsabilité dans le changement climatique. Par ailleurs, la ville se désengage pour cinq milliards de dollars de ses fonds de pension dans les énergies fossiles. Pour le maire, Bill de Blasio, les compagnies pétrolières « ont sciemment trompé le public pour protéger leurs bénéfices ». Depuis l’ouragan Sandy d’octobre 2012, qui a fait plus de 40 morts dans…

Il reste 84% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents