PCF : à la recherche de la boussole perdue

Divisé sur sa stratégie et confus sur sa doctrine à l’approche de son congrès, le parti communiste est mal en point. L’étau se resserre autour de Pierre Laurent, qui brigue un troisième mandat.

Pauline Graulle  • 21 février 2018 abonné·es
PCF : à la recherche de la boussole perdue
© photo : MICHEL STOUPAK/CrowdSpark/AFP

À chaque congrès, sa grande question politique. En 2016, un an avant la présidentielle, il s’agissait, grosso modo, pour le Parti communiste de trancher : « Pour ou contre Mélenchon ? » L’affaire s’était soldée par la réélection de Pierre Laurent, l’homme du compromis, et par les tergiversations stratégiques que l’on sait.

Une fois passée la douloureuse séquence présidentielle-législatives, le ciel allait-il enfin s’éclaircir pour le PCF ? Las ! Le prochain congrès du parti, qui se tiendra du 23 au 25 novembre, s’annonce plus ardu que jamais. Alors que la France insoumise, devenue seul maître à bord à gauche, occupe désormais l’espace politique de la radicalité, il s’agit pour le PCF de (re)trouver une raison

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Politique
Temps de lecture : 8 minutes