[POLITIS 30 ANS] 24 février 1989 : les pieds dans le PAF

En 2018, Politis revisite chaque semaine l'une des couvertures de ses trente années d'existence.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Qu’on se souvienne : un samedi soir de septembre 1987, dans « Droit de réponse », animé par Michel Polac, sur TF1, privatisée quatre mois auparavant, un dessin affuté de Wiaz cinglait en direct la propre chaîne sur laquelle était diffusée l’émission : « Une télé de m… » Polac était viré sur le champ par Francis Bouygues, non sans fracas. « La petite phrase de Wiaz traduit un sentiment de plus en plus partagé », écrivait Marc Coutty, dans Politis ce 24 février 1989, à l’occasion d’un dossier et d’une une sans équivoque : « Une télé de merde. » Le jugement du dessinateur « aurait pu tout aussi bien s’appliquer aux petites soeurs privées de TF1 [La Cinq et M6, NDLR] et aux deux chaînes publiques. […] La télévision française sombre dans la débilité la plus crasse que lui dictent annonceurs publicitaires et sponsors ». Et de dénoncer la course à l’audimat, des jeux débiles, des séries américaines à gogo. Politis lançait donc un grand coup de gueule, constatant que plus il y a de chaînes, moins il y a de choix. « Combien de temps cela va-t-il durer ? », s’interrogeait- on. Ça n’a pas duré, ça n’a fait qu’empirer !

À lire aussi >> Politis fête ses 30 ans !

© Politis


Haut de page

Voir aussi

Articles récents