André S. Labarthe

Mort lundi 5 mars à 86 ans, André S. Labarthe a été un extraordinaire passeur.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Né le 18 décembre 1931, André S. Labarthe est mort lundi 5 mars à 86 ans. On lui doit notamment, avec Janine Bazin, la série « Cinéastes, de notre temps » puis « Cinéma de notre temps ». André S. Labarthe a été un extraordinaire passeur, recueillant, pour la télévision, la parole d’une multitude de grands réalisateurs, à commencer par ceux qu’il chérissait – Buñuel, Cassavetes –, tout en élargissant sa palette : il a notamment réalisé des films sur Carolyn Carlson, Georges Bataille ou Roy Lichtenstein. Généreux, chaleureux, plein d’humour, André S. Labarthe a façonné une œuvre d’amoureux des formes artistiques.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents