Débat du PS : « Je ne sais pas si ceux qui nous regardent comprennent ce dont on parle »

Petites piques et alliances de circonstances. Retour sur le débat télé qui a opposé les quatre candidats à la tête du Parti socialiste.

Pauline Graulle  • 8 mars 2018 abonné·es
Débat du PS : « Je ne sais pas si ceux qui nous regardent comprennent ce dont on parle »
© photo : GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP

Mercredi, il fallait choisir sa soirée télé. Sur le Web, on pouvait regarder le scénariste de « Baron Noir » expliquer à Mediapart qu'il voulait, dans sa série, « raconter des femmes et des hommes qui se battent pour leurs idées ». Sur LCI, les barons noirs – les vrais – vont, eux aussi, se battre. Pour prendre le pouvoir au Parti socialiste, c’est sûr. Pour leurs idées, sans doute un peu moins.

En plateau, l’ancien premier secrétaire, Jean-Christophe Cambadélis, joue au commentateur. Celui qui aurait préféré refiler le parti à son copain Rachid Temal, le secrétaire par intérim jusqu’au congrès d’avril, est prié de se

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Politique
Temps de lecture : 6 minutes