Groland : Ligne d’inconduite

Transposition incorrecte et absurde de l’actualité dans un territoire imaginaire, « Groland » célèbre ses 25 ans.

La nouvelle est tombée comme un couperet pour les Grolandais le vendredi 30 mars. Christophe Salengro, mythique président de la Présipauté, est mort. Une disparition d’autant plus surprenante que ce chef d’État peu ordinaire continuait d’apparaître chaque semaine à l’écran, toujours aussi fringant, avec sa carcasse dégingandée, son blase exagéré, ses oreilles décollées et son pas chaloupé qui lui avait valu de jouer et de danser dans nombre de chorégraphies de Philippe Decouflé, en véritable couteau suisse…

Il reste 93% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents