Thomas Coutrot : Pour le travail vivant

L’économiste Thomas Coutrot invite la gauche à repenser le travail, dans le sens d’une liberté et d’une autonomie accrues, pour une politique d’émancipation.

Grande figure du syndicalisme italien, ancien résistant communiste, ex-secrétaire général de la CGIL (équivalent de notre CGT), Bruno Trentin développa sur la fin de sa vie une critique du « logiciel fordiste » très fortement implanté dans la pensée de la gauche du XXe siècle (1). Il contribua fortement à la critique de la conception du progrès de la gauche syndicale et politique, marquée notamment par sa ferme et ancienne adhésion à « l’organisation scientifique du travail » (Taylor) et, longtemps, sa…

Il reste 85% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents