Tolbiac se lance à plein temps dans le mouvement

Réunis en assemblée générale, les étudiants ont voté hier le blocus illimité de l’université « jusqu’au retrait de la loi d’orientation et réussite des étudiants », avant de se joindre au cortège des cheminots grévistes, défilant gare de l’Est.

Hier matin à Tolbiac, environ 1 800 personnes étaient présentes en assemblée générale, dans l’amphi N. Parmi elles, des étudiants de Paris 1, mais aussi des professeurs et chargés de travaux dirigés. Ici comme dans une petite quinzaine d'universités, les étudiants bloquent et occupent leur établissement pour réclamer le retrait de la loi ORE (orientation et réussite des étudiants) et de la plateforme Parcoursup. Derrière l’immense bureau de bois, sept étudiants animent les débats, notent les interventions,…

Il reste 92% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.
Haut de page

Voir aussi

La peste Zemmour

Politique accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.