13-05-18, Marseille

Viviane, 25 ans, suit la Marche solidaire pour les migrants de Vintimille à Londres, organisée par l’Auberge des migrants. Au jour le jour, elle retrace son périple sur ce blog, illustré par des photographies du collectif Item.

Viviane  • 24 mai 2018
Partager :
13-05-18, Marseille
Le 10 mai 2018. Marche de solidarité pour les migrants, organisée par l'association l'Auberge des migrants. Etape entre Saint Maximin et Aix en Provence.
© Cyril Marcilhacy / item

L'auteure : VivianeJ'ai 25 ans, je suis originaire de Bretagne, j'ai fait des études de psycho. J'ai fait six mois de bénévolat à Calais puis j'ai été intégrée dans l'organisation de la Marche des migrants. Je ne sais pas où je serai dans six mois mais mon prochain projet est un voyage humanitaire au Togo. Mon père est vidéaste. Il m'a prêté sa caméra pour que je documente ce que je vis avec les marcheurs, mais je préfère écrire...Les photographesLe Collectif item est une structure de production indépendante qui se donne le temps et les moyens nécessaires pour construire de véritables sujets, pensés comme des récits photographiques à part entière. Il rassemble aujourd’hui 12 photographes, un graphiste et une vidéaste, autour de l’impérieuse nécessité de raconter le monde, pour ne pas rester les yeux fermés. Leurs travaux peuvent être vus sur leur site ici{: target="_blank" style="background-color: rgb(255, 255, 255);" }.
Nous avons passé notre dimanche pluvieux (et oui il pleut à Marseille !) dans les locaux d’Emmaüs Pointe Rouge (encore eux). Batucada, massages par Médecins du monde, repas partagé, piano, prises de paroles. Une dame m’a dit qu’elle était heureuse d’être venue ici car elle ne savait pas comment faire pour agir alors que la cause des migrants la touche. Mon hébergeuse a retrouvé un vieil ami militant. C’est bien, ca fait du réseau et ca renforce les anciens…

Et après ? C’était exactement la question de la réunion de debriefing à l’Equitable Café du collectif viamarseille. Beaucoup d’inquiétudes sur l’avenir de ce collectif parce que les personnes ont peur que ça se tasse avec le temps. Ben ouais les mecs, bien sur que ça va se tasser. C’est comme la passion lors d’une nouvelle relation de couple. Mais ce qui est fait est fait. Les relations tissées, renouées créeront autre chose. C’est sûr. Merci Marseille.

© Politis
Publié dans
Les blogs et Les blogs invités
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don