Cédric Herrou : L’homme de la vallée

Dans Libre, sélectionné à Cannes, Michel Toesca montre le quotidien de Cédric Herrou avec les réfugiés auxquels il a porté secours.

Christophe Kantcheff  • 23 mai 2018 abonné·es
Cédric Herrou : L’homme de la vallée
© Dès 2016, Cédric Herrou accueille des réfugiés.Jour de fête/Laurent Carré

La seule séquence de Libre où Cédric Herrou apparaît avec des menottes se déroule dans la gare de Cannes. Accompagné de quelques militants, l’homme est en butte à un policier particulièrement obtus et vindicatif. Voilà un moment qui ne manque pas de piquant, alors que le film de Michel Toesca est projeté dans la salle dite du Soixantième, attenante au Palais des festivals,

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Cinéma
Temps de lecture : 4 minutes