De la diversité des mondes arabes

Didier Billion porte un regard résolument politique sur les conflits qui accablent le Moyen-Orient, l’Égypte et le Maghreb.

À proprement parler, le livre de Didier Billion n’est pas un essai. Il n’en a pas la forme. Ces quarante synthèses sur « les » mondes arabes sont cependant beaucoup plus que de simples fiches. Car le directeur adjoint de l’Institut de relations internationales et stratégiques (Iris) ne se contente jamais de fournir des informations factuelles, il propose sur chaque pays et chaque conflit une grille de lecture défiant le plus souvent le discours médiatique dominant. 

Au-delà de la rigueur de la documentation et de la richesse des infographies, c’est dans cet engagement que réside l’originalité de l’ouvrage. Billion porte sur les conflits ouverts ou latents qui accablent le Moyen-Orient, l’Égypte et le Maghreb un regard résolument politique, alors que prévalent dans les médias des explications à caractère confessionnel. Il souligne notamment l’instrumentalisation de la rivalité chiisme-sunnisme, qui sert trop souvent de substitut à toute analyse rationnelle. Sans en contester la réalité, Billion réintègre les « facteurs sociaux et politiques ».

Il reste 65% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents