Dossier : Macron, un an : La droite parallèle

La gauche atomisée

Durement défaits en 2017, les partis de gauche restent convalescents mais s’accordent, avec des stratégies diverses, sur un ennemi commun : Macron.

À gauche, rien de nouveau. Ou si peu. Alors que le président de la République est issu du sérail socialiste – même s’il n’a jamais adhéré au PS –, force est de constater que la politique portée par son gouvernement se situe à des kilomètres des idéaux constitutifs de la gauche. « Emmanuel Macron s’est greffé sur une gauche malade, le PS de François Hollande », analyse Fabien Guillaud-Bataille, conseiller régional PCF d’Île-de-France. Réforme du code du travail, pacte ferroviaire, loi asile et immigration,…

Il reste 94% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents