[POLITIS 30 ANS] 19 mai 2005 : un « non » renouvelé et argumenté

En 2018, Politis revisite chaque semaine l’une des couvertures de ses trente années d’existence.

Politis  • 16 mai 2018
Partager :
[POLITIS 30 ANS] 19 mai 2005 : un « non » renouvelé et argumenté

Le 19 mai 2005, à dix jours du référendum sur le traité constitutionnel européen (TCE), Politis récapitule ses arguments justifiant un rejet du texte. Le journal avait déjà appelé en 1992 au rejet du traité de Maastricht. Cette fois encore, nous avons forgé notre jugement à la lecture du texte.

Dès la mi-septembre 2004, nous en avons présenté et décortiqué les articles les plus contestables, dénoncé aussi « les arnaques d’un débat qui en [comptait] beaucoup », suscitant des engagements citoyens en faveur du « non ». « Un “non” qui vaut pour nous triple engagement en faveur d’une Europe démocratique, de gauche, antilibérale », écrit Michel Soudais, après avoir décrypté dans une dizaine de chroniques hebdomadaires, reprises dans ce numéro, le maquis politico-économique des 448 articles du traité.

Le 29 mai, nous nous féliciterons, avec les rares titres de presse engagés pour le « non », du rejet du TCE par 54,7 % des électeurs, dans un scrutin marqué par une participation (69,4 %) que l’on n’a plus jamais retrouvée, hormis lors des élections présidentielles.

À lire aussi >> Politis fête ses 30 ans !

© Politis
Médias
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don