Monnaies : une soif d’alternatives

Les tentatives citoyennes de se réapproprier la monnaie sont nombreuses pour dépasser les rigidités du système monétaire. Tour d’horizon des alternatives, bonnes et mauvaises.

Erwan Manac'h  • 6 juin 2018 abonné·es
Monnaies : une soif d’alternatives
© photo : Lys

La monnaie suscite un débat complexe et brûlant, qui oppose les experts et divise au sein de la gauche. Et les occasions sont rares de pouvoir entrevoir des alternatives au système installé en Europe depuis vingt-cinq ans. C’est ce qu’un mouvement citoyen suisse propose de faire, en soumettant le 10 juin à la « votation » des citoyens un projet de « monnaie pleine ». Idée controversée, qui témoigne a minima d’une soif d’alternatives. « La “monnaie pleine”, comme le bitcoin ou les monnaies complémentaires, est portée par des citoyens qui veulent se réapproprier la monnaie et lui redonner du sens. Cela montre que la finance, malheureusement, ne remplit plus son rôle de bien commun », observe Jean-François Ponsot, spécialiste de la monnaie et membre des Économistes atterrés.

Les critiques de l’euro et de la Banque centrale européenne (BCE) sont également au

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)