Élu de la caste

L’élection d’Emmanuel Macron parachève la prise de pouvoir d’une haute fonction publique qui a fait sécession de la République, soutient le journaliste Laurent Mauduit.

Comment comprendre l’accession d’Emmanuel Macron à la présidence de la République et en mesurer la portée historique ? À s’en tenir aux explications couramment avancées, cette victoire par « effraction », comme l’a qualifiée un jour le chef de l’État, serait le résultat d’une aventure individuelle chanceuse en même temps que celui de l’effondrement historique des deux partis dominants. Cela manque l’essentiel, explique Laurent Mauduit dans un essai vivifiant. Pour notre confrère, cofondateur de Mediapart, cette victoire marque l’aboutissement d’une mutation, ancienne et profonde, de la haute fonction publique, au sein de laquelle, « grâce aux pantouflages et aux rétropantouflages, les logiques du privé, ignorant les besoins de l’intérêt général et le long terme, ont partiellement sinon totalement corrompu l’esprit public ».

À travers moult exemples de cette porosité entre le secteur public et le secteur privé, il montre comment, à la faveur des privatisations lancées en 1986 par Jacques Chirac et poursuivies par les socialistes, une « cohorte de hauts fonctionnaires issus pour l’essentiel de Bercy […] a pactisé avec le monde de la finance et de la banque françaises », et dicté avec arrogance et obstination les canons du néolibéralisme aux politiques de tous bords : moins d’impôts, d’État, de déficit, de protections sociales, plus de privatisations… Jusqu’à porter l’un des siens au sommet de l’État, ultime étape d’une « privatisation de l’État de l’intérieur ».

Il reste 54% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents