Sahra Wagenknecht : La femme qui ébranle la gauche allemande

Figure de Die Linke, Sahra Wagenknecht a lancé un mouvement ciblant les migrants. Bien qu’elle appelle à l’union des gauches, elle semble surtout s’aligner sur la rhétorique de l’extrême droite montante.

Rachel Knaebel  • 19 septembre 2018 abonné·es
Sahra Wagenknecht : La femme qui ébranle la gauche allemande
© photo : Roland Weihrauch/DPA/AFP

À peine né, il revendique déjà 100 000 personnes ayant manifesté leur intérêt. Le mouvement Aufstehen, lancé officiellement début septembre par Sahra Wagenknecht, chef du groupe du parti de gauche Die Linke au Bundestag, est pour l’instant, certes, plus une simple plateforme sur Internet qu’un véritable parti. Et ces 100 000 personnes ont juste rempli un formulaire en ligne et donné leur adresse email. Reste que le nouveau mouvement, que Wagenknecht annonçait déjà depuis plus de six mois, risque fort de bouleverser le paysage politique de la gauche allemande.

Aufstehen signifie à la fois « debout » et « se soulever » en allemand. Contre quoi Sahra Wagenknecht veut-elle se soulever ? « Les sociaux-démocrates, Die Linke et les Verts

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Monde
Temps de lecture : 8 minutes