« Dilili à Paris », de Michel Ocelot : Princesse féministe

Conte d’émancipation, Dilili à Paris est une aventure graphique et poétique menée par la nouvelle héroïne de Michel Ocelot, vaillante fillette kanak.

De loin, on dirait la grande sœur de Kirikou, occupée à couper du manioc avec une lame. Quand le plan s’élargit, on comprend qu’elle joue en fait un rôle dans un « village indigène » installé aux Tuileries dans le Paris de la Belle Époque, peuplé de chapeaux claques ou à plumes, de costumes de jais, de robes à frous-frous et de voitures à cheval.

Dilili n’est pas africaine mais kanak. Dans sa Nouvelle-­Calédonie natale, elle a eu comme institutrice une certaine Louise Michel, qui lui a appris à parler comme un livre. Jaillissant par la sortie des artistes armée d’une corde à sauter lasso, Dilili porte une robe blanche à volants avec une ceinture canari, comme son gros nœud noué dans ses cheveux courts. Dans sa tenue de poupée des beaux quartiers, Dilili veut découvrir toutes ces extraordinaires personnes qui font de Paris la capitale des arts, des lettres et des sciences. Emma Calvé, Pasteur, Camille Claudel, Renoir, Picasso, Gauguin, Toulouse-­Lautrec, ­Chocolat, Eiffel, Proust…

Dilili à Paris est d’abord une traversée enchantée de ce Paris des artistes que Michel Ocelot se plaît à convoquer en reprenant l’imagerie de l’époque à sa manière. Une ville d’ardoises, de pavés, de verrières et de pierres, éclaboussée de couleurs que le cinéaste ajoute comme des oiseaux dans un arbre : étoffes, bijoux, jusqu’aux yeux azur du bel Orel, personnage qui brigue la palme d’or du prince le plus charmant que le dessin animé ait jamais compté.

Il reste 58% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents