Drogues : les risques de l’interdiction

Alexandre Marchant s’est attelé à une monumentale histoire de la prohibition des stupéfiants depuis 1945. Une lutte inefficace et dangereuse.

L’hiver dernier paraissait une somme relatant la « catastrophe invisible » et ce « fait social majeur » que furent la diffusion et la consommation massive d’héroïne durant les dernières décennies, un peu partout dans le monde, notamment en France (1). Un collectif de sociologues, d’historiens, de militants associatifs ou d’ethnologues documentait l’« hécatombe » entraînée par cette consommation, notamment dans les quartiers populaires. Un drame dû à la fois à la politique répressive de « guerre à la drogue » et à l’incurie des pouvoirs publics en matière de soins, du moins jusqu’à l’épidémie de sida, conséquences du « régime prohibitionniste » mondial. Parmi ces chercheurs, l’historien Alexandre Marchant travaillait en parallèle à l’essai qui paraît aujourd’hui sur l’histoire de la prohibition, depuis 1945, de tous les produits considérés comme stupéfiants et interdits dans ce cadre.

Bien que privilégiant le contexte hexagonal, l’auteur appréhende de façon globale nombre d’aspects de la « diffusion des produits et des usages », soulignant la « régulation traditionnelle de l’offre de stupéfiants » dans un marché certes illicite mais classiquement capitalistique. Trop souvent, toutefois, il emploie le substantif « drogue » au singulier, réducteur et idéologique puisqu’il désigne uniquement les psychotropes interdits par les conventions internationales, excluant ainsi tabac, alcool ou médicaments, souvent désignés comme « drogues occidentales ». Maladresse qui n’empêche pas la justesse de l’analyse quant à l’« impossibilité » (ou l’absurdité) de l’objectif recherché par le régime juridique répressif qui encadre tous les psychotropes en question : « Considérée comme une substance dangereuse, la drogue a inspiré une prohibition comparable à celle qui frappa l’alcool aux États-Unis entre 1919 et 1933. »

Il reste 44% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents