« Le Rock arabe » : Souk électrique

Deux soirs durant, à Paris, le Rock arabe propose une stimulante traversée musicale entre Orient et Occident.

Jérôme Provençal  • 2 octobre 2018 abonné·es
« Le Rock arabe » : Souk électrique
Photo : Le groupe Teleferik pratique un rock bigarré et chaotique.
© eve saint-ramon

Activiste au long cours des nuits parisiennes, à la fois comme DJ et comme organisateur d’événements, Guido Minisky cultive l’art de la mixité musicale autant qu’il promeut l’importance de la fraternité culturelle. Ce faisant, il se démarque nettement de l’esprit de

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Musique
Temps de lecture : 3 minutes