« Qui a tué Lady Winsley ? », de Hiner Saleem : l’île mystérieuse

Avec Qui a tué Lady Winsley ?, Hiner Saleem met en scène un polar en Turquie non dénué d’ironie, rendant hommage aux classiques américains tout en évoquant la question kurde.

Premier plan, superbe, sur une mer gris ardoise, avec tout au fond une ville moderne qui s’étend. Un homme entre dans l’image habillé d’un imperméable mastic au col remonté, l’air impénétrable : c’est l’inspecteur Fergan (Mehmet Kurtulus).

Nous voilà d’emblée installés dans un polar. Mais pas seulement : ce flic d’Istanbul (la grande ville qu’on aperçoit au loin) a été appelé sur l’île de Büyükada pour résoudre l’énigme du meurtre de Lady Winsley. Quand il y fait ses premiers pas, on nous montre une rangée d’hommes qui boivent leur café dans un mouvement d’ensemble, façon automates, puis des agents du commissariat faisant de même. C’est la Saleem’s touch : l’accent de comédie, non dénué d’ironie, du cinéaste.

On avait laissé Hiner Saleem, il y a cinq ans, sur un air de western. C’était le plaisant My Sweet Pepper Land. Le voici de retour avec son dixième long métrage, contant une histoire criminelle : une pleine réussite.

Lady Winsley, assassinée quelques jours plus tôt, était une romancière américaine à succès venue passer l’hiver dans sa maison de Büyükada. Belle femme mystérieuse, elle ne laissait personne indifférent sur l’île, surtout les hommes… L’enquête engagée par Fergan avec l’appui du commissaire local (Ergün Kuyucu), sympathique mais moins brillant, met en cause un homme dont l’ADN est proche de celui qui a été détecté dans une goutte de sang retrouvée sur la victime. Il serait le suspect idéal si son ADN était exactement le même, parce qu’il semble avoir été l’un des amants de la romancière. Tous les membres de sa famille, dès lors, passent le test. Scène drolatique parce que ça fait du monde. Sur une île, on le sait, les liens de cousinage sont nombreux…

Il reste 46% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Extinction Rebellion sonne la révolte en France

Écologie accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents