Solidarité : une victoire et des revers

S’appuyant pour la première fois sur le « principe de fraternité », la Cour de cassation a annulé la condamnation de Cédric Herrou.

Politis  • 19 décembre 2018
Partager :
Solidarité : une victoire et des revers
© Christine POUJOULAT/AFP

« Après deux ans de procès agités, nous avons été entendus par la Cour de cassation » : Cédric Herrou, cet agriculteur de la vallée de la Roya devenu l’emblème de la solidarité envers les migrants, ressent un vrai sentiment de justice puisque, le 12 décembre, la plus haute instance de l’ordre judiciaire, s’appuyant pour la première fois sur le « principe de fraternité » reconnu le 6 juillet par le Conseil constitutionnel, a partiellement annulé sa condamnation et celle d’un autre militant qui avait été condamné en appel pour avoir porté assistance à des migrants. Tous deux seront donc rejugés devant la cour d’appel de Lyon.

Le même jour, en Belgique, le tribunal bruxellois rendait son verdict dans le « procès de la solidarité ». Douze personnes, dont trois citoyennes belges, étaient accusées de « trafic d’êtres humains » et de participation à une « organisation criminelle ». Quatre ont été acquittées, mais les migrants poursuivis ont été condamnés à des peines de 12 mois à 40 mois avec sursis et à des amendes dépassant l’entendement. « Ce procès a réaffirmé une frontière déjà bien existante dans notre société : celle qui distingue citoyen·ne·s hébergeur·se·s et étranger·e·s migrant·e·s. Si la solidarité des premiers est bien reconnue, celle des migrants reste aujourd’hui criminalisée », a écrit le collectif Solidarity is not a crime.

Le lendemain, douche froide pour les « 7 de Briançon ». Le tribunal correctionnel de Gap les a déclarés coupables d’aide à l’entrée sur le territoire d’une personne en situation irrégulière. Benoît, Théo, Bastien, Lisa et Eleonora ont été condamnés à six mois avec sursis. Juan et Mathieu à douze mois d’emprisonnement dont quatre ferme. Surréaliste.

Société
Temps de lecture : 2 minutes
Soutenez Politis, faites un don.

Chaque jour, Politis donne une voix à celles et ceux qui ne l’ont pas, pour favoriser des prises de conscience politiques et le débat d’idées, par ses enquêtes, reportages et analyses. Parce que chez Politis, on pense que l’émancipation de chacun·e et la vitalité de notre démocratie dépendent (aussi) d’une information libre et indépendante.

Faire Un Don

Pour aller plus loin…

Face à l’extrême droite, un bloc syndical et citoyen déterminé
Mobilisation 11 juin 2024

Face à l’extrême droite, un bloc syndical et citoyen déterminé

Les organisations syndicales veulent poursuivre l’esprit unitaire de la bataille des retraites, conscientes, comme la société civile, que le combat ne fait que commencer jusqu’aux législatives.
Par Hugo Boursier
Kylian « Megalopolis » Mbappé
Sport 4 juin 2024 abonné·es

Kylian « Megalopolis » Mbappé

L’attaquant français rejoint logiquement le Real Madrid au terme d’un exercice de communication parfaitement maîtrisé. Le capitaine des Bleus est un des Français les plus médiatiques et influents aujourd’hui, ce qu’Emmanuel Macron a bien compris.
Par Nicolas Kssis-Martov
« Avec ce qu’il se passe en Palestine, je ne peux pas ne pas voter »
Reportage 29 mai 2024 abonné·es

« Avec ce qu’il se passe en Palestine, je ne peux pas ne pas voter »

Ce 28 mai au soir, des milliers de personnes, dont une majorité de jeunes, se sont réunies place de la République en soutien à la Palestine, avant de se retrouver pour certain·es au « Manifestival » organisé par Louis Boyard. Sébastien Delogu, le député ayant brandi un drapeau palestinien à l’Assemblée, y est apparu.
Par Éléna Roney
Un observatoire pour recenser les atteintes à la liberté de la presse en France
Presse 28 mai 2024 abonné·es

Un observatoire pour recenser les atteintes à la liberté de la presse en France

L’Observatoire français des atteintes à la liberté de la presse (Ofalp) s’est lancé le 24 mai lors d’une rencontre publique, réunissant citoyens et journalistes. Il entend recenser et rendre publiques les entraves au droit d’informer, en publiant un rapport annuel.
Par Clémence Le Maître