Quel big bang fiscal ?

Une étude de l’OFCE et une autre de l’Institut des politiques publiques (IPP) montrent que les réformes fiscales du gouvernement favorisent les plus riches et accroissent les inégalités, à rebours de la logique redistributive de l’impôt.

L’élection d’Emmanuel Macron marque une série de ruptures dans le modèle fiscal français. La première de ces ruptures est de privilégier les classes sociales les plus aisées, en espérant que celles-ci investissent afin de créer de la richesse et des emplois. Cette vision va moins loin que la théorie du ruissellement, qui postule que l’enrichissement des plus riches enrichit l’ensemble de la société par l’investissement des premiers ou leur consommation. Une étude de l’OFCE et une autre de l’Institut des politiques publiques (IPP) montrent que les réformes fiscales du gouvernement favorisent les plus riches et accroissent les inégalités, à rebours de la logique redistributive de l’impôt : « L’impact redistributif des mesures [fiscales] pour les ménages devrait être en 2018 largement au bénéfice des 2 % de ménages du haut de la distribution, qui sont ceux qui détiennent le capital mobilier le plus important. A contrario, pour les ménages du bas de la distribution, les revalorisations en fin d’année des minima sociaux ne compenseront pas le relèvement de la fiscalité indirecte. »

En 2019, « à eux seuls […] les 2 % les plus riches capteraient 42 % des gains à attendre de la mise en place des mesures (1) ». « Les 1 % des ménages les plus aisés, quel que soit leur statut d’activité, voient leur revenu disponible augmenter en moyenne de 6,4 % du fait du remplacement de l’impôt de solidarité sur la fortune par l’impôt sur la fortune immobilière (2). »

Il reste 58% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents