Investissement solidaire et transition écologique

Il ne suffit plus d’aider les populations vulnérables au Sud, il faut les accompagner dans la lutte contre le changement climatique.

Partout, la question de la transition écologique et sociale (TES) se pose, et il ne suffit pas de décréter des hausses de prix visant à changer les modes de consommation pour la traiter. Vu du Sud, après l’inclusion socio-financière, la TES est-elle un nouvel effet de mode du Nord, enfin préoccupé par les questions environnementales alors qu’il est la principale cause des bouleversements climatiques mettant à mal notre planète ? La Sidi (1), à la fois investisseur solidaire dans 35 pays du Sud et prêteur et accompagnateur d’initiatives d’inclusion socio-économiques auprès d’une centaine d’acteurs de l’ESS, a fait de la TES une priorité stratégique, ayant constaté que cette question s’imposait de plus en plus dans l’agenda de la finance solidaire.

Aborder un tel enjeu aujourd’hui implique beaucoup d’humilité et d’écoute. De fait, les populations rurales ou vulnérables qui sont les cibles ou les bénéficiaires de l’action des acteurs de l’ESS sont souvent les plus affectées par le changement climatique, avec un impact social fort. Dans le Sahel, on entend souvent : « On n’a pas de grandes connaissances, mais on subit les effets du changement climatique. » La vision de la TES n’est peut-être pas explicite, mais le message est clair : « On ne peut plus se contenter de faire ce que l’on a fait jusqu’à maintenant, sinon on va dans le mur ! » Les dialogues locaux et des liens entre les communautés et leur environnement s’établissent, en abordant les questions qui se posent de manière intégrale, systémique. Les besoins ne portent plus seulement sur le financement en fonds de roulement d’activités cycliques, notamment agricoles, mais aussi sur la consommation, la production, le vivre-ensemble : l’enjeu économique est ainsi repensé dans son interaction avec d’autres, comme l’environnemental et le social.

Il reste 58% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents