Le défi des Scic : ainsi va l’innovation

Ces coopératives d’intérêt collectif, à la gouvernance démocratique, maillent le territoire dans tous les domaines.

Adelphe de Taxis du Poët  • 14 février 2019 abonné·es
Le défi des Scic : ainsi va l’innovation
photo : Le Grap, en région lyonnaise, soutient la filière bio et les circuits courts.
© GRAP.Ci-dessousu2009: la Fabrique des producteurs, à Oullins. crédit : GRAP u2013 La Fabrique des Producteurs.

Le Groupement régional pour une alimentation de proximité (Grap), en région lyonnaise, a pour ambition la structuration de la filière alimentaire biologique, le soutien à l’agriculture paysanne et le développement des circuits courts. C’est à la fois une coopérative d’activité et d’emploi (16 activités collectives, « intégrées » sans personnalité morale) et un groupe coopératif de 21 structures « associées », grâce à un jeu de participations croisées entre elles et le Groupement : épiceries, bars, restaurants, traiteurs, boulangeries, chocolateries, « super-halle ». Au total, 91 personnes et un chiffre d’affaires consolidé de 8,5 millions d’euros.

Dans la Meuse, la Société pour un avenir énergétique commun (Savécom) offre un service complet de rénovation thermique des maisons modestes anciennes : du diagnostic à la garantie contractuelle de réduction nette (après remboursement des emprunts) des charges de chauffage en passant par le montage du plan de financement (mobilisation des aides publiques et prêt bancaire), la définition du cahier des charges des

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Économie
Temps de lecture : 6 minutes